Les Dix Commandements pour les enfants

Les Dix Commandements de Dieu sont les mêmes pour tout le monde, mais cet article en fournit une explication plus à la portée des enfants. Ces Commandements leur montrent comment s’entendre avec les autres, et comment être heureux.

Dieu nous a donné Ses lois pour notre bien (Deutéronome 10:13). Elles ne s’appliquent pas à un groupe particulier ou à une tranche d’âge précise. Elles sont utiles pour les enfants comme pour les adultes. Et si nous transgressons ces bonnes lois, nous récoltons de mauvais résultats.

Les Dix Commandements nous montrent comment aimer Dieu. Il nous a faits, et Il nous aime énormément. Les quatre premiers Commandements nous aident donc à L’aimer nous aussi.

Les six derniers Commandements nous montrent comment aimer les autres. Cela débute par nos parents, avec le Cinquième. Et les cinq derniers nous montrent comment nous entendre avec les autres. Savoir ce qu’ils signifient peut aider les enfants à être de bons voisins, de bons futurs maris et de bonnes futures épouses. Les respecter peut aider les autres à être heureux, et nous aussi.

Quels sont les Dix Commandements pour les enfants – et pour tout le monde ?

Les voici, résumés :

  1. – Tu n’auras pas d’autres dieux
  2. – Tu ne te feras pas d’idoles
  3. – Tu ne prendras pas le nom de Dieu en vain
  4. – Souviens-toi du sabbat ; il est sacré
  5. – Honore ton père et ta mère
  6. – Tu ne commettras pas de meurtre
  7. – Tu ne commettras pas d’adultère
  8. – Tu ne voleras pas
  9. – Tu ne témoigneras pas faussement contre ton prochain
  10. – Tu ne convoiteras pas.

Il y a, dans la version intégrale, beaucoup d’autres mots importants, mais cette liste abrégée est un bon point de départ. Elle comporte, certes, des mots qu’on n’utilise plus beaucoup. Il est donc utile de regarder ces Commandements dans une autre version biblique.

Les Dix Commandements simplifiés

Voici comment ils apparaissent, dans la version BFC (Bible en français courant) :

« Je suis le Seigneur ton Dieu, c’est moi qui t’ai fait sortir d’Égypte où tu étais esclave. Tu n’adoreras pas d’autres dieux que moi.

 « Tu ne te fabriqueras aucune idole, aucun objet qui représente ce qui est dans le ciel, sur la terre ou dans l’eau sous la terre ; tu ne t’inclineras pas devant des statues de ce genre, tu ne les adoreras pas. En effet, je suis le Seigneur ton Dieu, un Dieu exigeant. Si quelqu’un est en tort à mon égard, j’interviens contre lui et ses descendants, jusqu’à la troisième ou la quatrième génération ; mais je traite avec bonté pendant mille générations ceux qui m’aiment et obéissent à mes commandements.

« Tu ne prononceras pas mon nom de manière abusive, car moi, le Seigneur ton Dieu, je tiens pour coupable celui qui agit ainsi.

« N’oublie jamais de me consacrer le jour du sabbat. Tu as six jours pour travailler et faire tout ton ouvrage. Le septième jour, c’est le sabbat qui m’est réservé, à moi, le Seigneur ton Dieu ; tu ne feras aucun travail ce jour-là, ni toi, ni tes enfants, ni tes serviteurs ou servantes, ni ton bétail, ni l’étranger qui réside chez toi. Car en six jours j’ai créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, puis je me suis reposé le septième jour. C’est pourquoi moi, le Seigneur, j’ai béni le jour du sabbat et je veux qu’il me soit consacré.

 « Respecte ton père et ta mère, afin de jouir d’une longue vie dans le pays que moi, le Seigneur ton Dieu, je te donne.

« Tu ne commettras pas de meurtre.

 « Tu ne commettras pas d’adultère.

 « Tu ne commettras pas de vol.

 « Tu ne prononceras pas de faux témoignage contre ton prochain [tu ne mentiras point].

« Tu ne convoiteras rien de ce qui appartient à ton prochain, ni sa maison, ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne. »

À propos du Deuxième Commandement : Dieu ne punit pas quelqu’un pour les péchés d’un autre. Ce qui est souligné ici, c’est l’importance du choix des parents. Les effets négatifs d’un péché peuvent affecter plusieurs générations.

Examinons brièvement chaque Commandement et son application pour les enfants.

Le Premier Commandement pour les enfants

Peu importe notre âge, Dieu doit passer en premier dans nos vies. Il est plus important que n’importe qui ou n’importe quoi d’autre. Il nous aime énormément, et nous devons L’aimer nous aussi, de tout notre cœur. Nous devons Lui donner la priorité.

Il y a, dans la Bible, beaucoup d’exemples d’enfants qui aimaient Dieu. Samuel, par exemple, travaillait assidûment à Son tabernacle, quand il n’était encore qu’un jeune garçon. Quand l’Éternel l’appela, il répondit aussitôt : « Parle, car ton serviteur écoute » (1 Samuel 3:10 ; Lire à ce propos notre histoire « Samuel, le don d’Anne »).

Le Deuxième Commandements pour les enfants

Dieu est si grand qu’aucune image ni statue ne peut Le décrire. Et les représentations de faux dieux ne valent rien ; elles écartent les gens de Lui. Josias avait 8 ans, quand il devint roi. Et même étant jeune, il apprit quelles étaient les nombreuses idoles de faux dieux que les gens adoraient. Il décida de les éliminer de tout son royaume. (Lire à ce propos notre histoire « Josias – le garçon qui devint roi »

Le Troisième Commandement pour les enfants

Le nom de l’Éternel est sacré. Nous n’avons pas le droit de nous en servir avec désinvolture ou pour maudire qui que ce soit. Hélas, bien des gens utilisent Son nom à tort et à travers. Jésus a également dit : « Je vous dis de ne jurer aucunement » (Matthieu 5:34).

Le Quatrième Commandement pour les enfants

Dieu Se reposa le septième jour, et Il veut que nous nous reposions aussi. C’est un jour où nous devons surtout penser à Lui, à Sa merveilleuse création et à nos familles. Les enfants et les familles peuvent faire bien des choses pour rendre ce jour unique. Lire à cet effet notre article « Le sabbat : une bénédiction familiale ».

Le Cinquième Commandement pour les enfants

Paul a fait remarquer la bénédiction que l’Éternel a jointe au Cinquième Commandement : « Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. Honore ton père et ta mère (c’est le premier commandement avec une promesse), afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre » (Éphésiens 6:1-3).

Dieu veut que nous traitions nos parents avec respect. Il est notre Père céleste et nous devons apprendre à Le traiter aussi avec beaucoup de respect. Si c’est ce que nous faisons, nous serons bénis.

Le Sixième Commandement pour les enfants

Dieu nous a donné la vie. Il veut que nous sachions à quel point elle est précieuse, ne pas même avoir envie de faire du mal aux autres ni les tuer. Caïn s’irrita envers son frère Abel. Il s’emporta, donnant libre cours à sa colère au lieu de la maitriser et assassina son propre frère. Nous ne devons pas laisser nos pensées aller dans ce sens. Lire à cet effet notre histoire « Caïn et Abel ».

Le Septième Commandement pour les enfants

Dieu a créé la famille. Il veut que quand un homme et une femme s’aiment, ils se marient avant d’avoir des enfants. Il veut que les époux soient fidèles avant d’être mariés, et une fois mariés.

De nos jours, Satan attaque les familles. Il essaie de faire croire aux gens qu’il est convenable d’avoir des rapports sexuels avant le mariage. Il essaie de leur faire croire que la pornographie est acceptable. Il veut que les gens fassent des choses qui semblent agréables mais qui leur font mal et nuisent à leurs familles. Les enfants peuvent respecter le Septième Commandement en décidant d’éviter les pièges de Satan, et réserver tout rapport sexuel pour le mariage.

Le Huitième Commandement pour les enfants

Tout ce que nous possédons vient de Dieu. Nous devons Lui être reconnaissants de ce que nous avons et essayer de nous en procurer d’autres quand nous pouvons nous le permettre. Les enfants, comme les adultes, peuvent être tentés de s’approprier ce qui appartient à d’autres. Dieu nous interdit de voler. Nous devrions chercher à donner plutôt qu’à prendre. Dieu est très généreux, et nous devons apprendre à donner et non à prendre.

Le Neuvième Commandement pour les enfants

Il semble qu’il soit si facile de mentir. On le fait pour éviter des ennuis, pour se faire valoir, etc. Or, mentir finit toujours par produire de mauvais résultats. L’Éternel est un Dieu de vérité. Il aime l’honnêteté, et veut que nous soyons toujours honnêtes. Étudiez avec vos parents la leçon sur l’honnêteté dans notre manuel « Paissant le cœur en bon berger ».

Le Dixième Commandement pour les enfants

La plupart des Dix Commandements s’appliquent à ce que nous faisons. Le Dixième, lui, s’applique à nos pensées. (Évidemment, nos pensées se traduisent souvent par des actes.)

Convoiter – chercher à se procurer ce qu’on ne peut pas ou ce que l’on n’a pas le droit d’avoir – est un autre piège de Satan, qui veut que nous nous concentrions sur ce que nous ne pouvons pas posséder. Satan veut que nous soyons insatisfaits ; il sait que cela nous rend malheureux. C’est le contraire de la mentalité divine ; c’est égoïste. Dieu, Lui, veut que nous soyons généreux et affectueux.

Quand nous réfléchissons bien à toutes les lois divines, nous constatons qu’elles sont bonnes, pour notre bien.

Des louanges à Dieu pour Sa loi

David savourait la beauté de la création divine en paissant ses troupeaux. Il écrivit des chansons (cantiques) sur la terre, les cieux, et les lois de l’Éternel. Ses chansons sur les commandements divins l’aidaient à s’en souvenir et à les pratiquer. Voici un échantillon de ses chansons sur les lois divines :

« La loi de l’Eternel est parfaite, elle restaure l’âme ; le témoignage de l’Eternel est véritable, il rend sage l’ignorant. Les ordonnances de l’Eternel sont droites, elles réjouissent le cœur ; les commandements de l’Eternel sont purs, ils éclairent les yeux. La crainte de l’Eternel est pure, elle subsiste à toujours ; les jugements de l’Eternel sont vrais, ils sont tous justes.

« Ils sont plus précieux que l’or, que beaucoup d’or fin ; ils sont plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons. Ton serviteur aussi en reçoit instruction ; pour qui les observe la récompense est grande » (Psaume 19:7-11).

David aimait la loi divine. Au verset suivant, il reconnait qu’il a des défauts. Il savait qu’il avait besoin de l’aide divine quand il péchait.

Ce qui se passe quand nous transgressons la loi divine

Dieu sait que nous fautons. Il sait que nous pouvons tomber dans les pièges de Satan. Il sait que tous les êtres humains transgressent Sa loi. La transgresser, c’est pécher. D’après la Bible, tous ont péché, y compris ses héros. Christ – le Fils de Dieu – est le seul à n’avoir jamais péché.

En tant que Fils de Dieu, Il était disposé à payer l’amende de nos fautes à notre place. Il était disposé à mourir ! Si nous nous repentons de nos péchés et prenons la ferme résolution de changer – notre Père céleste nous pardonne.

Les Dix Commandements nous montrent ce que nous avons fait de mal. Nous disons à notre Père céleste que nous sommes profondément affligés d’avoir transgressé Sa loi. Nous Lui disons que nous ne voulons plus pécher. Nous Lui demandons de nous aider à Lui obéir. Nous méditons Ses commandements. Nous apprenons quoi faire pour éviter de pécher. Nous nous engageons à pratiquer Ses commandements qui sont bons et purs.

Dieu aime avoir des nouvelles de Ses enfants ; Il aime qu’ils Lui parlent. Christ ne négligeait pas les enfants. Il parla du bon exemple qu’ils donnaient. Il veut vous aider. Il peut vous guider en plaçant en vous Son Saint-Esprit. Il peut vous aider à atteindre le moment où vous serez prêt, en tant qu’adulte, à vous engager pour la vie par le baptême. À partir de ce moment-là, Son Saint-Esprit ne sera pas seulement avec vous, mais aussi en vous (Jean 14:17).

Note pour les parents

La Bible encourage les parents à parler de Dieu à leurs enfants et à leur enseigner Ses voies et Ses lois.

« Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras » (Deutéronome 6:6-7).

Les Dix Commandements devraient représenter un aspect fondamental de cet enseignement.

Voici quelques suggestions pour leur apprendre les Dix Commandements :

  • Mémorisez leur version abrégée, avec vos enfants. Il se peut que vous ayez à les répéter un certain nombre de fois. Il n’est pas défendu de faire preuve d’humour, d’en faire un jeu et au besoin d’offrir quelque récompense.
  • Soyez certain d’étudier occasionnellement la version intégrale, afin que vos jeunes sachent bien ce qu’elle contient. Discutez avec eux des éléments supplémentaires qu’elle contient.
  • Discutez des actualités à la lumière des Dix Commandements. Demandez à vos enfants quels Commandements ont été transgressés dans telle ou telle situation et les mauvaises conditions qui en ont résultées.

Lisez avec eux notre histoire biblique « Moïse et les Dix Commandements ».