Inaperçues mais bien en vue : les fêtes que Jésus célébrait

Quelles fêtes allez-vous célébrer, cette année ? On ne s’en soucie guère, mais vous le devriez. Plusieurs jours saints peu connus peuvent libérer des bénéfices que Dieu souhaite vous accorder !

Il y a un peu plus de 60 ans, mes parents étaient jeunes, et ils élevaient deux jeunes garçons – mon frère et moi – quand ils découvrirent les jours saints de la Bible.

Ayant grandi dans une Église chrétienne traditionnelle, comme la plupart des gens, ils avaient observé Noël et Pâques. Pour eux, c’étaient les deux fêtes religieuses les plus importantes, et ils ne se doutaient pas que ce qu’ils faisaient n’était pas précisément ce que Dieu demande.

Peu après avoir découvert que la Bible enseigne qu’il faut observer le sabbat du septième jour (le samedi) au lieu du dimanche, ils se mirent à observer celui-ci, sauf pour la demi-journée que Papa devait travailler, toutes les deux semaines (lire notre brochure intitulée Le sabbat, un cadeau divin ignoré).

Ils conclurent ensuite qu’il fallait qu’ils se fassent baptiser. Ils firent le voyage de Houston à East Texas pour assister à une assemblée dirigée par un prédicateur à la radio qui leur avait fait connaître le sabbat biblique.

Inconnus d’eux

Après la réunion, ils demandèrent conseil auprès de l’un des pasteurs, à propos du baptême. En évaluant leur préparation pour ce dernier, le pasteur leur demanda s’ils savaient ce qu’était le sabbat, et s’ils l’observaient. Ils répondirent « Oui, dans l’ensemble ! »

Quand Papa se rendit compte qu’il devait pleinement observer le sabbat, chaque samedi, il prit l’engagement de le respecter, quoiqu’il advienne de son emploi. (En fin de compte, la société où il travaillait l’autorisa à ne pas travailler ce jour-là, et peu après, tous les employés dans cette société eurent samedi et dimanche fériés).

Papa et Maman furent donc baptisés, et peu après firent une découverte intéressante : Ils apprirent qu’en plus du sabbat hebdomadaire, il y avait aussi des jours saints, et l’un d’eux – la Pentecôte – avait lieu le lendemain. Ils n’avaient jamais entendu parler de ces fêtes divines. L’Église à laquelle ils appartenaient antérieurement ne leur en avait jamais parlé, et ils ne se doutaient pas que Dieu S’attend à ce que ces fêtes soient célébrées, de nos jours encore.

L’un des membres qu’ils rencontrèrent leur dit : « Vous ne pouvez pas retourner chez vous ; vous devez rester pour la Pentecôte ! » Intrigués par cette découverte, ils restèrent pour la réunion suivante et – après avoir soigneusement examiné les passages indiquant que cette fête était célébrée par l’Église dans le Nouveau Testament, mes parents décidèrent qu’ils avaient besoin de commencer à observer également les autres jours saints.

Par conséquent, le lendemain de leur baptême, Papa et Maman célébrèrent leur première fête divine. Et à partir de ce moment-là, ils se mirent à observer tous les jours saints annuels de l’Éternel.

D’importants bénéfices

À l’époque, mes parents ne se rendaient pas compte de l’importance de leur décision. Néanmoins, au fil du temps, ils apprirent que célébrer les fêtes de l’Éternel mentionnées dans la Bible élucidait l’une des questions les plus importantes qui soient. Ces fêtes montraient comment Dieu agit avec les gens, ce qu’Il attend d’eux, et les projets qu’Il a pour ceux qui respectent Ses commandements.

Quand Papa et Maman se mirent à observer les jours saints bibliques au lieu de Noël et de Pâques, ils se sentirent beaucoup plus proches de Dieu et se mirent à mieux comprendre la raison de leur existence.

Mon frère et moi, et notre sœur qui naquit quelques années plus tard, avons été bénis du fait de la décision de nos parents. Nous avons, nous aussi, appris à quel point les jours saints de l’Éternel sont merveilleux et riches de sens. Ayant connu ces bénédictions, nous ne pourrions jamais nous remettre à observer Noël et Pâques.

Êtes-vous prêts pour une mise à jour ?

En début d’année, on fait souvent une sorte de bilan et l’on prend des résolutions pour améliorer sa santé, pour mieux gérer ses finances, pour mieux profiter de la vie et améliorer ses rapports avec la famille et les amis. Ce sont là de bonnes résolutions.

Mais que dire de notre santé spirituelle ? Êtes-vous prêt à améliorer votre relation avec Dieu, cette année ? Êtes-vous disposé à approfondir votre connaissance des projets qu’Il a pour vous et pour les êtres humains, en observant les fêtes qu’Il nous ordonne d’observer ?

Cela importe-t-il ?

Peut-être vous étonnez-vous de ce que nous disons que Noël et Pâques ne sont pas des fêtes bibliques, et peut-être vous dites-vous que si nous avons raison, vous aimeriez savoir comment elles ont été introduites dans le christianisme traditionnel. Il se peut même que vous vous demandiez si les jours que nous observons font une différence.

Examinons les faits.

Pour ce qui est des célébrations religieuses, la plupart des soi-disant chrétiens n’observent pas les jours que Jésus observait. Au lieu de faire comme Lui, ils ont accepté la décision de dirigeants ecclésiastiques, il y a plusieurs siècles, d’abandonner les jours de culte que Jésus et les chrétiens du premier siècle observaient, au profit de célébrations païennes comme Noël et Pâques – fêtes qui ont été rebaptisées chrétiennes plusieurs siècles après la mort de Christ.

D’après les historiens, les responsables ecclésiastiques ont pris cette décision afin d’établir une distinction entre le christianisme et le judaïsme, et pour faciliter la conversion des païens au christianisme. Bien que ce raisonnement ait semblé valable à ceux ayant pris cette décision, le résultat a été catastrophique.

L’abandon des jours saints bibliques donnés par Dieu a privé le christianisme traditionnel de « la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 3). Les gens ont perdu de vue les jours saints de Dieu si significatifs nous rappelant chaque année Son  intention d’offrir le salut à chacun de nous et à toute l’humanité (lire à cet effet notre brochure gratuite Des jours fériés aux jours saints : le plan divin pour vous).

Les fêtes de Dieu

Heureusement pour nous, les fêtes de Dieu et leur profonde signification sont toujours énoncées dans la Bible, et beaucoup de gens, de par le monde, les ont découvertes et les observent.

Voici un bref résumé de ces jours conçus de main de maître, se complétant merveilleusement l’un l’autre au niveau spirituel.

La Pâque : Jésus et les apôtres observèrent cette fête la veille de la crucifixion, et celle-ci continue de nous rappeler le sacrifice expiatoire de Christ pour nos péchés. C’est le fondement même du christianisme et cela a amorcé le plan divin de salut de l’humanité – un plan accordant la vie éternelle en tant que membres de la famille divine à tous ceux qui s’y plient.

Les jours des Pains sans levain : Cette fête dure sept jours et comprend deux jours saints – un le premier jour, et un le septième jour. Les chrétiens observent ces jours en ôtant tout levain – symbole du péché – de leurs demeures pour se rappeler les instructions de Christ selon lesquelles nous devons éliminer le péché de nos vies pour plaire à Dieu (Marc 1:15).

La Pentecôte : Cette fête représente l’effusion du Saint-Esprit communiqué aux personnes qui se repentent de leurs péchés et se font baptiser. Le Saint-Esprit nous donne la force d’obéir aux lois divines, qui sont de bonnes lois, et c’est grâce au Saint-Esprit que nous pouvons recevoir le don de la vie éternelle.

La Fête des Trompettes : Cette fête est la fête charnière du plan divin de salut. Ce jour saint représente le retour de Christ sur terre, la résurrection et la transformation des croyants fidèles en êtres spirituels, et la prise en charge par la force, par Lui, des nations pour instaurer le Royaume de Dieu ici-bas.

Le jour des Expiations : Ce jour s’observe par un jeûne – on s’abstient de nourriture et de liquide afin de s’humilier devant Dieu et s’approcher de Lui – et il préfigure la mise hors d’état de nuire de Satan, pendant mille ans. Satan lié, il sera plus facile pour les gens qui auront survécu, aux évènements chaotiques menant au retour de Christ, de comprendre la ligne de vie divine et de l’adopter.

La Fête des Tabernacles : Cette fête de sept jours préfigure le règne millénaire de Christ sur terre. Le premier jour est un jour saint. À mesure que les effets du règne de Christ se font sentir globalement, tous les êtres humains auront la possibilité de répondre à l’appel divin et de profiter de la paix et de la prospérité universelles.

Le Dernier Grand Jour (ou huitième jour) : Cette fête marque la culmination du plan divin consistant à offrir le salut à tous les êtres humains. Les gens qui ont vécu et sont morts avant le retour de Christ et qui n’ont pas compris la voie divine seront ressuscités à une autre existence physique afin d’apprendre en quoi consiste les projets divins et répondre à l’appel qui leur sera lancé.

Une bénédiction promise

Quand vous remplacerez Noël et Pâques par les fêtes de Dieu, vous vous placerez dans une position vous permettant d’avoir une bien meilleure relation avec Dieu et une bien meilleure compréhension de Son plan de salut pour l’humanité.  Le Psaume 11 offre cette promesse étonnante : « Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Éternel. Tous ceux qui pratiquent ses commandements sont vraiment sages. Sa louange demeure à toujours » (verset 10, version Ostervald).

Nous, à la revue Discerner, espérons que vous êtes prêt à observer les jours saints annuels de l’Éternel ; ce sont des célébrations qui vous garantissent d’avoir une relation plus profonde avec Dieu. Si vous avez des questions sur la manière de les appliquer dans votre vie, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Encadré : Fausses conceptions sur les fêtes de Dieu

On croit souvent que les fêtes énumérées dans le 23e chapitre du Lévitique, dans l’Ancien Testament, étaient uniquement pour les Juifs et faisaient partie du sacerdoce des sacrifices. S’il est vrai que des sacrifices étaient offerts lors de ces fêtes, n’oublions pas que des sacrifices étaient offerts tous les jours. De plus, le Nouveau Testament révèle que Jésus et les premiers chrétiens ont continué d’observer les jours saints bibliques, qui revêtaient pour eux une signification accrue. Les sacrifices préfiguraient le sacrifice de Christ.
 
Loin d’être périmées, les fêtes divines – comme l’explique Paul – fournissaient  « une ombre de ce qui est à venir » (Colossiens 2:17) – fournissant un aperçu des projets futurs de Dieu. Le prophète Zacharie, sous l’inspiration divine, a annoncé que la fête des Tabernacles continuera d’être célébrée après le retour de Christ (Zacharie 14:16-19).
 
Les fêtes de l’Éternel sont pour tout le monde. Elles ne sont pas désuètes. Elles revêtent une signification profonde liée à l’avenir de chaque être humain. En fin de compte, tout le monde les observera.
 
Pourquoi ne pas vous mettre à les observer dès à présent ?