Que représente le pardon de nos péchés ?

Que signifie être pardonné de ses péchés? Dieu est-Il vraiment disposé à nous donner une autre « chance »? Ou y a-t-il des choses que même un Dieu d’amour ne peut pardonner ?

L’un des récits historiques les plus connus de la Bible est celui du roi David et de son aventure avec Bath-Schéba. Non seulement David commit l’adultère avec la femme d’un autre homme, mais il tua aussi ce dernier (Urie), en donnant un ordre qu’il soit placé en première ligne dans une bataille. Quand un retrait prémédité de ses compagnons d’armes l’exposa, Urie fut tué.  

À la suite de ces évènements, Dieu envoya le prophète Nathan confronter David pour ces péchés. Nathan lui parla d’un riche qui avait de grands troupeaux et qui – au lieu d’égorger et de préparer l’un de ses agneaux pour un invité – prit le seul agneau qu’un pauvre avait.

David était si furieux qu’il ordonna qu’on mette le riche à mort. Nathan dit alors à David : « Tu es cet homme-là ! » (2 Samuel 12:7). David se rendit soudain compte de l’énormité de ses péchés.

La réaction de David nous montre, de manière condensée, ce que Dieu attend de nous et ce qu’Il est disposé à faire pour nous : « David dit à Nathan : J’ai péché contre l’Eternel ! Et Nathan dit à David : L’Eternel pardonne ton péché, tu ne mourras point » (2 Samuel 12:13).

Dieu démontre ce qu’est le pardon

La réaction de David face à ses péchés, et sa confession, s’accordent avec ce que Dieu nous dit dans Sa Parole, la Bible. L’Éternel est disposé à pardonner. « Autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions » (Psaumes 103:12). Le verset 11 nous montre la nature miséricordieuse de notre Père céleste : « Comme un père a compassion de ses enfants, l’Eternel a compassion de ceux qui le craignent ». 

Quand Dieu pardonne nos péchés, Il les efface définitivement – ils ne nous seront plus jamais attribués. Dieu ne Se souvient plus des péchés qu’Il a pardonnés : « Parce que je pardonnerai leurs iniquités, et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés » (Hébreux 8:12).

L’apôtre Jean a résumé que faire quand on a péché ; le repentir exigé, et le pardon divin qui en découle : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous » (1 Jean 1:9-10). Dieu nous pardonne nos péchés quand nous les reconnaissons et L’implorons de nous pardonner.

Que faire pour que Dieu nous pardonne ?

La réaction de David, lorsque Dieu le confronta, est la clé du pardon divin. Il reconnut ses fautes. De plus, le Psaume 51 montre la sincérité de son repentir. Nous devons sincèrement nous repentir de nos péchés, si nous voulons que Dieu nous les pardonne.

Le deuxième chapitre du livre des Actes contient un récit des apôtres peu après la crucifixion. Pierre s’adressa à la foule, à Jérusalem, lui disant avec éloquence (et sans ménagement) qu’elle avait crucifié le Fils de Dieu. Beaucoup furent vivement touchés et se rendirent soudain compte de l’énormité de leurs péchés. Ils demandèrent à Pierre que faire.

Dieu va même jusqu’à pardonner le meurtre de Son propre Fils. Et puisque nos péchés ont causé la mort de Christ, dans un sens, nous sommes tous coupables de L’avoir tué. Pierre répondit aux personnes présentes l’ayant interrogé : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, à cause du [ou pour le] pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit » (Actes 2:38).

Se repentir ne se limite pas à être simplement désolé d’avoir fauté. C’est changer de cœur et de direction. Cela implique qu’on veut à tout prix cesser de pécher et ne plus pécher à l’avenir. David était désolé, mais il se repentit aussi sincèrement de ses transgressions, et ne les répéta plus. Dieu lui pardonna.

Devons-nous faire autre chose ?

Une fois que Dieu nous a pardonné, nous devons aussi pardonner aux autres leurs offenses. Le schéma de prière que nous a laissé Christ – et qu’on appelle souvent  « Le Notre Père » – explique clairement ce qui est exigé de nous : « Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés » (Matthieu 6:12).

Le mot « offenses », dans l’original grec, est le mot opheilema – mot qui, d’après le Vine’s Expository Dictionary of Old and New Testament Words, décrit « ce qui est exigé par la loi … métaphoriquement, du péché en tant que dette, parce qu’il est exigé qu’il soit expié, et exige paiement par un châtiment » (1997, p. 269).

Quand Dieu nous pardonne, Il efface notre péché et l’amende de la mort qui aurait dû en résulter. Par conséquent, puisqu’Il nous pardonne, nous devons pardonner aux autres pareillement.

Demandant pardon, pardonnant

En quoi consiste le pardon de nos péchés? Il s’agit d’un don merveilleux d’un Dieu miséricordieux qui pardonne totalement nos péchés quand nous nous en repentons sincèrement et Lui en demandons pardon. Quand on reconnait avoir péché, qu’on s’en repent, et qu’on demande humblement à Dieu d’être absout, Il pardonne, dans Sa miséricorde infinie.

Dieu est miséricordieux de nature, comme l’indique le Psaume 103 : « L’Eternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et riche en bonté » (verset 8). Il n’a pas hâte de nous punir pour nos péchés ; au contraire, Il désire nous les pardonner.

Parallèlement, notre Père céleste exige que nous ayons la même attitude envers nos semblables. Christ a résumé l’approche divine à propos de nos transgressions : « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses » (Matthieu 6:14-15).