Baptisé de nouveau ? A-t-on besoin de se faire de nouveau baptiser ?

Des millions d'hommes, de femmes et même d’enfants se font baptiser. Mais pourquoi envisage-t-on de se faire rebaptiser ?

Matthew 3 débute par le récit du ministère de Jean Baptiste : « En ce temps-là parut Jean-Baptiste, prêchant dans le désert de Judée. Il disait : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. Jean est celui qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète, lorsqu’il dit : C’est ici la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers. […] Les habitants de Jérusalem, de toute la Judée et de tout le pays des environs du Jourdain, se rendaient auprès de lui ; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain » (Matthieu 3:1-3, 5-6).

Jean-Baptiste prêchait qu’il faut se repentir de ses péchés, et ceux qui l’entendaient comprenaient ce qu’il voulait dire et se faisaient baptiser par immersion, dans de l'eau.

Ce récit est important pour plusieurs raisons, notamment à propos du baptême, que l’on administre parfois une seconde fois. Reportons-nous à un autre récit sur le même sujet.

Un exemple biblique de second baptême

« Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l’Asie, arriva à Ephèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit : Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru ? Ils lui répondirent : Nous n’avons pas même entendu dire qu’il y ait un Saint-Esprit. Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean. Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus. Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus » (Actes 19:1-5).

Dans ce passage, nous voyons un exemple biblique de personnes s’étant fait rebaptiser. Pourquoi était-ce nécessaire ?

Une pratique mal comprise

Il est clair que ces personnes comprenaient la nécessité de se repentir de ses péchés ; par contre, elles ne comprenaient pas le rôle de Jésus-Christ et du Saint-Esprit. Elles furent de nouveau baptisées, n’ayant pas compris ce que le baptême représentait. (Il importe de bien comprendre les exigences bibliques avant de se faire baptiser. Cette vérité est soulignée par le fait qu'il n'y a pas, dans la Bible, d'exemple de nourrissons ou d’enfants se faisant baptiser. Le baptême est une décision d'adulte, qui exige de la maturité, et qu’on comprenne bien ce que l’on fait).

Le fait que ceux qui avaient été baptisés par Jean-Baptiste  durent à nouveau se faire baptiser montre clairement que leur premier baptême ne suffisait pas ; qu’un élément important avait été laissé de côté. En effet, ils n’avaient pas été baptisés dans le nom de Jésus-Christ, et ils ne comprenaient pas le rôle de l'Esprit Saint dans leur conversion.

Après Sa mort et Sa résurrection, Christ donna des instructions très précises à propos du baptême : « Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28:18-20).

Dans Actes 2:37-38, une foule de gens entendirent le sermon de Pierre. Et quand ils comprirent Qui était Christ et le rôle qu'Il avait joué pour eux, ils demandèrent : « Hommes frères, que ferons-nous ? Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, à cause du [ou « pour le »] pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. »

Les personnes rebaptisées à Ephèse avaient compris la repentance ; mais une fois qu'elles comprirent Qui était le Christ et la nécessité, pour elles, de recevoir l'Esprit Saint, elles se firent rebaptiser.

Un manque de connaissance et de compréhension spirituelles essentielles sont donc des raisons valables pour se faire rebaptiser. Si l'on a été baptisé étant bébé ou enfant, ou même étant adulte mais sans avoir bien compris de qu’est le péché, la repentance, et le sacrifice de Jésus-Christ ainsi que le rôle du Saint-Esprit dans la vie d’un chrétien, il importe de se faire de nouveau baptiser. Toute personne dans cette situation devrait chercher conseil auprès d’un pasteur qualifié capable de la guider dans ce processus.

Si une personne a été « baptisée » sans être complètement immergée dans l'eau, ce baptême n’est pas valable ; il n’est pas biblique et ne tient pas compte du profond symbolisme biblique du baptême : « Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau »  (Matthieu 3:16). « Philippe et l’eunuque descendirent tous deux dans l’eau, et Philippe baptisa l’eunuque » (Actes 8:38).

Qu’importe-t-il en outre de bien comprendre ?

Christ dit à Ses disciples: « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné » (Marc 16:15-16).

Qu'est-ce que l'Évangile ? Comment peut-on être correctement baptisé sans même comprendre ce qu’est l'Évangile ? La Bible précise que nous devons croire « à la bonne nouvelle » (Marc 1:15). Pour en savoir plus sur l'Évangile du Royaume de Dieu, veuillez consulter notre section sur le Royaume de Dieu.

Notre besoin de l'Esprit Saint

Se laisser guider par le Saint-Esprit est essentiel à la vie chrétienne ! Quand une personne croit, se repent et se fait correctement immerger au moment du baptême, Dieu promet de lui communiquer Son Saint-Esprit lors de la cérémonie qui l’accompagne – l'imposition des mains (Actes 8:18). Les individus baptisés du baptême de Jean-Baptiste ne comprenaient pas la promesse du don du Saint-Esprit de Dieu. Paul a montré la nécessité pour eux d'être de nouveau baptisés, après avoir reçu la connaissance de Jésus-Christ et de l'Esprit de Dieu.

Les symboles du baptême dépassent la simple compréhension de la repentance. Nous devons être baptisés dans « nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » (Matthieu 28:19) – dans la famille et dans le nom de Dieu. Nous devons permettre au Saint-Esprit – la puissance divine – d’œuvrer en nous, et nous laisser conduire « par l'Esprit de Dieu » (Romains 8:14).

Que faire si mon baptême n’était pas biblique ?

Certaines personnes se demandent si leur baptême était valable. On estime parfois y avoir mal été préparé ou avoir subi des pressions à ce propos. On peut se demander : « Est-ce que je comprenais pleinement le repentir et m’étais-je sincèrement repenti de mes péchés ? » Ou bien l’on se demande : « Ai-je bien reçu le Saint-Esprit, suite à mon baptême ? » Voilà des questions qu’il importe, en effet, d’élucider.

Pour connaître les réponses bibliques à ces questions, veuillez lire les articles sur le repentir, la conversion chrétienne et le baptême.

Seuls ceux qui se sont repentis de leurs péchés, qui croient à l'Évangile et qui comprennent le sens de l'engagement chrétien devraient se faire baptiser. Le baptême doit être accompli par immersion totale, au nom de Jésus-Christ, et doit être suivi de l'imposition des mains d’un ministre de Jésus-Christ pour recevoir le don du Saint-Esprit.

Un second baptême n’est pas quelque chose à prendre à la légère ou de manière désinvolte. Le baptême représente une alliance que l'on conclut avec Dieu, quand Il applique le sang de Jésus-Christ pour la rémission de nos péchés. C’est une décision qui a des répercussions éternelles. Si vous souhaitez contacter un ministre de Jésus-Christ, formé et attentif à votre situation particulière, veuillez utiliser le formulaire de contact pour acheminer votre demande à un ministre de l'Église de Dieu, Association Mondiale.