L’Évangile selon Luc

Luc fournit un récit historique de la vie et du ministère de Christ. Il insiste sur le fait que l’Évangile du Royaume de Dieu s’applique à l’humanité entière.

Luc, « le médecin bien-aimé » (Colossiens 4:14), était l’un des rédacteurs les plus doués de la Bible. William Barclay, à propos de Luc 1:1-4, a écrit : « Avant tout, l’Évangile de Luc est une œuvre extrêmement minutieuse. Il maîtrise bien le grec. Les quatre premiers versets sont d’un grec qui est pratiquement le meilleur de tout le Nouveau Testament. Dans ces derniers, il prétend que son ouvrage est le produit de recherches poussées… Luc se sert ici du type d’introduction dont se servaient tous les grands historiens grecs (The Gospel of Luke, 2001, p. 3 et  9).

Son livre s’adresse à un grec dénommé Théophile, comme le livre des Actes dont il est aussi l’auteur.

Barclay a aussi écrit : « Luc s’adressait essentiellement, dans ses écrits, aux gentils [païens]. Théophile était un gentil, comme Luc, et il n’y a rien – dans l’Évangile – qu’un gentil ne soit pas en mesure de saisir et de comprendre » (p. 3). Le livre de Luc est un trésor d’aide et d’encouragement pour les peuples de toute nation et milieu. On l’appelle parfois « l’Évangile universel ».

Luc fut, pendant des années, un compagnon de l’apôtre Paul (Actes 16:10-11 ; 20:6 ; 28:10-16). Son dévouement pour Dieu et le fait qu’il aida beaucoup l’apôtre Paul pendant des moments très difficiles révèlent à quel point Luc était engagé dans la voie et l’œuvre divines. Dieu S’est servi de lui, l’inspirant de rédiger pour nous une biographie sur la vie et le ministère de Christ.

Il y a de fortes chances qu’ayant eu le loisir de s’entretenir longuement avec Paul et avec des témoins oculaires de la vie de Christ, Luc ait été ainsi en mesure de décrire pleinement la vie de notre Seigneur et de parler du Royaume de Dieu.

Le message de Luc

Luc, quand il parle de Christ, dit de Lui qu’Il était  « le Fils de l’homme » (Luc 5:24), indiquant qu’Il était un être humain, mais qu’Il était aussi Dieu, et qu’Il avait beaucoup d’amour pour l’humanité dont Il Se souciait sincèrement. 

Près de la moitié du contenu de l’Évangile de Luc ne se retrouve pas dans les trois autres évangiles. Par exemple, les détails qu’il fournit sur la naissance de Jean-Baptiste (Luc 1:5-25, 57-80), puis sur la naissance et sur l’enfance de Jésus (Luc 1:26-56 ; 2:39-52) sont uniques.

Luc, dans son Évangile, met l’accent sur plusieurs choses. Son récit est essentiellement historique et il nous fournit plusieurs détails sur l’empire romain et sur les noms de ses dignitaires. Il ne manque pas non plus de mentionner les noms des saints de Dieu et leurs rapports avec Christ pendant Son ministère.

Dans l’Évangile de Luc, plusieurs doctrines sont mises en relief, comme celle du salut (1:47, 69, 71, 77). L’une des phrases-clés, dans Luc 19:10, est « le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu ». Il est clair, d’après ce qu’il écrit, que l’humanité entière a besoin d’un Sauveur, et que ce Sauveur est Jésus de Nazareth.

Luc met aussi l’accent sur la doctrine du Saint-Esprit. Il y fait plus souvent allusion qu’à Matthieu et Marc combinés. Il précise que Jean-Baptiste (1:15), Marie (1:35), Élisabeth (1:41), Zacharie (1:67) et Jésus-Lui-même (4:1) étaient tous animés du Saint-Esprit.

On s’intéresse assez souvent à Luc. D’après The Expositor’s Bible Commentary, « Avant d’aller plus loin, il serait utile, au moins, de reconnaître certaines caractéristiques particulières de l’évangile de Luc, surtout par rapport aux autres évangiles. En particulier : le souci qu’avait Jésus des gens. Notamment ceux qui étaient rejetés par la société – les pauvres, les femmes, et ceux qui passaient pour des  “pécheurs ”» ( Vol. 8, p. 798). Plusieurs paraboles établissent un contraste entre la pauvreté et la richesse pour aider le lecteur à comprendre le Royaume de Dieu.

Autre sujet sur lequel Luc insiste : la prière. Il fait remarquer que Jésus pria lors de Son baptême (3:21) ; avant ses confrontations avec les pharisiens (5:16) ; avant de choisir Ses 12 apôtres (6:12) ; avant d’avoir annoncé Sa mort pour la première fois (9:18) ; lors de la transfiguration (9:29) et lors de Sa crucifixion (23:46). Il est aussi mentionné que Christ pria pour Pierre (22:32).

Des paraboles de Christ qui n’apparaissent que dans Luc, l’une d’elles contient une leçon importante sur le besoin de prier : celle de la veuve persistante (18:1-8).

Le récit se trouvant dans l’évangile de Luc se poursuit dans le livre des Actes. Luc ne laisse pas le lecteur en suspens, de la résurrection de Christ aux débuts de l’Église de Dieu du Nouveau Testament.

Sa présentation historique est précieuse pour quiconque recherche le Royaume de Dieu. Luc montre que Dieu appelle dans Sa famille des personnes de tous milieux.

Schéma de Luc

Voici un schéma d’ensemble de l’évangile de Luc, tiré de The New Bible Commentary: Revised (1970, p. 889-890) :

  • Avant-propos (Luc 1:1-4)
  • La naissance et l’enfance de Christ (1:5-2:52)
  • Jean-Baptiste et Jésus (3:1-4:13)
  • Le ministère galiléen (4:14-9:50)
  • Le voyage vers Jérusalem (9:51-19:10)
  • Le ministère à Jérusalem (19:11-21:38)
  • La passion et la résurrection (22:1-24:53) 

Quand, apparemment, le monde est indifférent

Le livre de Luc permet au lecteur de comprendre que – quels que soient notre statut social et nos antécédents – Christ est l’Aide et le Sauveur dont tous ont besoin. Et Il n’abandonnera jamais personne qui est appelé quand il a besoin de quelque chose.

Il est, une fois de plus, utile de noter que Luc insiste sur le sort de ceux qui – de son temps – étaient rejetés par la société. L’évangile de  Luc est un livre à lire quand on a des épreuves, des problèmes et des difficultés, et quand on a l’impression que le monde n’en a cure.

Luc nous montre que Christ Se soucie toujours de nous et ne refuse à personne Son aide et Son intervention divines – jusqu’à Son Second Avènement.

Vous découvrirez comment Christ veut que nous réagissions, à la lecture de notre ouvrage gratuit Transformez votre vie !.