Que signifie le terme biblique justification ?

Avez-vous besoin d’être justifié ? Que représente, dans la Bible, le terme justification ? Est-on justifié par ses bonnes œuvres ? L’est-on par la foi ?

Pour bien des croyants, la justification est  une question purement théologique et quasi incompréhensible. Or, ce concept peut être éclairci par un simple examen de quelques versets bibliques.

Que représente la justification?

Le Nouveau Testament a été rédigé, à l’origine, en grec. Le mot qui a été traduit par « justification » dans nos Bibles françaises dérive de deux mots grecs : Le premier, dikaiosis « dénote l’acte consistant – dans le contexte d’un tribunal – à trouver quelqu’un vertueux. Ce mot signifie aussi justification ou acquittement. Le sens de ce mot dikaiosis est également lié au verbe grec dikaioo qui signifie “ justifier … prononcer une personne juste par acquittement, en l’absence de culpabilité ” » (Vine’s Expository Dictionary of Old and New Testament Words [Dictionnaire détaillé des mots de l’Ancien et du Nouveau Testaments, de Vine], 1997, p. 614).

L’autre mot grec pour « justification » est dikaioma. D’après ce même dictionnaire, ce mot est synonyme de « déclaration selon laquelle un personne ou une chose est juste ». La définition précise en outre « sentence d’acquittement par laquelle Dieu acquitte les hommes de leur culpabilité ».

Ces deux mots signifient que, quand Dieu nous acquitte et nous absout de tout blâme et de la culpabilité de nos péchés, nous devenons – à Ses yeux – justes et innocents. Cette justification résulte de l’initiative divine, à notre égard, de nous faire grâce, et du fait de notre foi envers le pouvoir justificateur du sang du Christ versé pour le pardon de nos péchés. C’est ce qu’expliquent les versets bibliques suivants :

  • « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ » (Romains 3:23-24).
  • « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère » (Romains 5:8-9).

Notre accès à la vie éternelle dans le Royaume de Dieu dépend de notre justification devant Dieu. Il importe que notre Père céleste pardonne nos péchés, et cela est possible grâce au sang versé par Christ à cet effet.

Que doit-on faire pour être justifié ?

Il faut avoir la foi ! « Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi » (Romains 3:28).

Dieu réagit face à ceux qui ont la foi. « C’est lui [Christ] que Dieu a destiné à être par son sang pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience ; il montre ainsi sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus » (Romains 3:25-26).

La justification requiert une foi profonde en Christ et l’acceptation de Son sang pour la rémission de nos péchés. Accomplir toutes sortes de bonnes œuvres, selon la loi, ne suffira jamais à justifier qui que ce soit. En effet, comme le dit l’Écriture, « quiconque croit est justifié par lui [Christ] de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse » (Actes 13:39).

Christ est mort pour nos péchés. Il est ressuscité des morts et fournit une justification à tous ceux qui admettent avoir péché et qui se repentent de leurs transgressions. Ceux qui sont symboliquement ensevelis [immergés] par l’eau du baptême et qui en ressortent pour vivre une nouvelle vie, en Christ, vivent en état de justification.

Le baptême symbolise notre union avec Christ, dans Sa mort et Son ensevelissement, mais aussi dans Sa résurrection. Puisqu’Il est digne de vivre, nous sommes déclarés dignes de vivre en étant unis à Lui. Nous sommes justifiés en Son nom : « Vous avez été lavés […] vous avez été sanctifiés […] vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l’Esprit de notre Dieu. » (1 Corinthiens 6:11).

« Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes » (Romains 5:18).

À présent, ceux qui ont été justifiés vivent par la foi. « Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu’il est dit : Le juste vivra par la foi » (Galates 3:11).

Que doit-on faire, une fois qu’on est justifié ?

Il est donc écrit : « Le juste vivra par la foi ». Notre nouvelle vie en Christ, une fois que nous sommes convertis, est donc une vie de foi dans l’obéissance aux lois divines. L’anarchie et la transgression des commandements divins sont des comportements inacceptables pour Dieu chez les chrétiens justifiés. Une vie d’obéissance est donc ce que l’on doit mener pour prouver sa foi. 

L’apôtre Jacques a insisté sur le fait que de bonnes œuvres accompagnent la foi du juste : « Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ? Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel ? Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres la foi fut rendue parfaite. Ainsi s’accomplit ce que dit l’Ecriture : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ; et il fut appelé ami de Dieu. Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement. » (Jacques 2:20-24).

Jésus-Christ obéit parfaitement à la loi dans toute son intention spirituelle. Il veut que nous vivions, nous aussi, une vie légitime, d’obéissance et de justice. Et Dieu exige certains critères pour vivre en justes – en l’occurrence : vivre dans l’obéissance et dans la foi. Tout compte fait, « ce ne sont pas […] ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés » (Romains 2:13).

Dieu a précisé ce que le juste doit faire : « L’homme qui est juste, qui pratique la droiture et la justice […] ne lève pas les yeux vers les idoles de la maison d’Israël, […] ne déshonore pas la femme de son prochain […] n’opprime personne, […] rend au débiteur son gage, […] ne commet point de rapines, […] donne son pain à celui qui a faim et couvre d’un vêtement celui qui est nu, […] ne prête pas à intérêt et ne tire point d’usure, […] détourne sa main de l’iniquité et juge selon la vérité entre un homme et un autre, […] suit mes lois et observe mes ordonnances en agissant avec fidélité, – celui-là est juste, il vivra, dit le Seigneur, l’Eternel » (Ézéchiel 18:5-9).

Les chrétiens doivent être justes aux yeux de Dieu. Quand un juste pèche, il doit demander à Dieu de lui pardonner et Lui demander de couvrir son péché par le sang de Christ. « Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, et dont les péchés sont couverts ! Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute pas son péché ! » (Romains 4:7-8).

La justification et son ultime résultat

Veuillez noter le résultat final de la justification, du point de vue de Dieu : « Ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés » (Romains 8:30).

Une bénédiction énorme est réservée à ceux qui sont justifiés : ils seront glorifiés ! En d’autres termes, ils recevront la vie éternelle et régneront avec Christ dans le Royaume de Dieu (Zacharie 14:9 ; Apocalypse 5:10).

L’apôtre Paul a également résumé le résultat de la justification : « Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le bain de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit. Il l’a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions héritiers dans l’espérance de la vie éternelle » (Tite 3:4-7).

Que signifie être justifié ? C’est être légalement acquitté par Dieu. Et pour être acquittés, nous devons croire en Dieu et au pouvoir justificateur du sang versé par Christ pour la rémission de nos péchés. Nous devons tous reconnaître nos péchés passés, nous en repentir sincèrement, nous faire baptiser pour la rémission de ces derniers, et croire que nos transgressions sont pardonnées. Nous devons ensuite nous engager à vivre en conformité à la volonté divine telle qu’elle est révélée dans la Bible. C’est cela, en somme, la justification. Et c’est pourquoi il importe que nous soyons justifiés par Dieu si nous voulons un jour être sauvés !