« Homme de peu de foi »

Que pouvons-nous apprendre des moments où Jésus réprimanda ses disciples pour leur manque de foi, et pour les exemples de grande foi qu’il souligna également ?

« Homme de peu de foi ». Ces mots prononcés par notre Seigneur et Sauveur durent piquer profondément ses disciples. N’avaient-ils pas renoncé à tout pour le suivre ? Ils lui avaient fait suffisamment confiance pour abandonner leurs carrières et leur sécurité. Ils avaient vu ses miracles et cru à son enseignement. Pourtant, Jésus avait raison. Ils manquaient encore de foi ; ils avaient besoin d’en avoir plus.

« Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »

L’un des miracles les plus mémorables de la Bible est celui où Jésus marcha sur l’eau. Il faisait nuit, et les disciples voguaient sur la mer de Galilée, secoués par de fortes vagues. Soudain, ils aperçurent quelqu’un marchant sur l’eau. Cela les effraya et ils poussèrent des cris. Jésus les rassura, disant : « C’est moi ; n’ayez pas peur ! » (Matthieu 14:27).

C’est alors que Pierre dit quelque chose auquel je n’aurais probablement jamais pensé : « Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux » (verset 28). Jésus dit : « Viens ! » et « Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus. Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi ! Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » (versets 29-31).

Reconnaissons qu’il fallait une certaine foi pour sauter sur l’eau ! Pierre n’avait jamais pu marcher sur l’eau ; par conséquent, il démontrait sa confiance que Jésus avait le pouvoir de lui permettre de le faire. Il démontrait sa foi… jusqu’à ce que… cette dernière soit rapidement perturbée par la violence du vent. Mais Pierre sut à qui s’adresser en pareil cas. Sa foi était peut-être faible, mais elle était bien dirigée.

« Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? »

La mer de Galilée avait aussi été le théâtre d’un autre incident lors duquel Jésus avait reproché à ses disciples de manquer de foi. À cette occasion, Jésus se trouvait dans une barque. « Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait. Les disciples s’étant approchés le réveillèrent, et dirent : Seigneur, sauve-nous, nous périssons ! Il leur dit : Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents de la mer, et il y eut un grand calme » (Matthieu 8:24-26). Dans Luc 8:25, Luc cite Jésus disant : « Où est votre foi ? », et dans Marc 4:40, Marc cite Jésus disant : « Comment n’avez-vous point de foi ? » Jésus savait que leur foi augmentait, mais il semblait s’attendre à ce qu’elle se soit davantage développée.

Des exemples de grande foi

Auparavant, toujours dans le chapitre 8, Jésus avait cité un exemple de grande foi. Un centurion – un officier supérieur dans l’armée romaine – implora Jésus de guérir son serviteur. Jésus était disposé à se rendre à son chevet, mais le centurion dit humblement : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri » (verset 8). Ce militaire reconnaissait qu’il lui suffisait de donner un ordre à ses soldats pour qu’ils lui obéissent aussitôt, Jésus pouvait lui aussi ordonner, à distance, que son serviteur soit guéri. Il savait que le pouvoir de Jésus ne se limitait pas à la moindre distance. « Après l’avoir entendu, Jésus fut dans l’étonnement, et il dit à ceux qui le suivaient : Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi » (verset 10 ; lire aussi Luc 7:9).

« Femme, ta foi est grande »

Matthieu et Marc relatent aussi un incident qui se produisit quand Jésus et ses disciples se rendirent dans la région de Tyr et de Sidon, essayant de fuir la pression constante de la foule. Jésus essaya de ne pas attirer l’attention, mais une femme cananéenne le vit, et lui cria : « Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David ! Ma fille est cruellement tourmentée par le démon » (Matthieu 15:22). Ce qui compliqua la situation car Jésus n’avait été envoyé « qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël » (verset 24). La conversion des païens devait être pour plus tard.

La femme insista. Ce que Jésus lui dit ensuite était motivé par l’amour, mais cela risquait de l’offenser. Il répliqua : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens » (verset 26). Au lieu de s’offusquer, elle répondit humblement et sagement : « Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres » (verset 27).

Jésus fut impressionné par sa foi qu’il pouvait la guérir et pour l’amour qu’il avait. Cette foi lui permettait de plaider avec Dieu, mais ne s’offusquait pas et ne doutait pas de l’amour et de la justice de Dieu. « Alors Jésus lui dit : Femme, ta foi est grande ; qu’il te soit fait comme tu veux. Et, à l’heure même, sa fille fut guérie » (verset 28).

Des leçons sur la foi

Nous pouvons tirer plusieurs leçons de ces exemples mémorables de foi insuffisante et de grande foi :

Dieu attache une grande importance à la foi. Jésus fut déçu du manque de foi de ses disciples, et impressionné par la grande foi du centurion et de la Syro-phénicienne. Il est écrit que « sans la foi, il est impossible de lui être [à Dieu] agréable » (Hébreux 11:6). Jésus s’est même demandé : « Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18:8), ce qui sous-entend qu’il le veut et que nous devons nous efforcer d’augmenter notre foi.

N’essayez pas d’évaluer la foi des gens. On se serait attendu à ce que les disciples de Jésus aient le plus de foi, et à ce que ceux des nations païennes – n’ayant pas été élevés dans la connaissance du Dieu de la Bible – en aient moins. Or, ces récits montrent qu’une telle supposition est erronée.

Si les disciples avaient besoin d’avoir plus de foi, c’est probablement notre cas à nous aussi. Après de nombreux tests de foi et après avoir reçu le Saint-Esprit puis développé le fruit de l’Esprit, les disciples virent leur foi s’affermir considérablement. Par exemple, Pierre se mit à prêcher de puissants sermons et tint tête aux chefs du peuple qui leur ordonnaient de ne pas prêcher au nom de Jésus (Actes 2 à 4). Nous pouvons implorer l’aide divine et étudier la Bible pour savoir comment avoir plus de foi. Nous vous proposons à cet effet notre article Comment avoir plus de foi et les articles connexes.