« Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le ». Que voulait dire Jésus ?

Christ a fait des déclarations déconcertantes afin de nous enseigner que notre état spirituel est infiniment plus important que notre condition physique. Le péché doit être éliminé !

Le « Sermon sur la montagne » que donna Jésus abonde en déclarations choquantes qui allaient à l’encontre des idées de Son temps – et du nôtre. Certaines d’entre elles ont tellement été répétées que nous risquons de ne pas en mesurer la force. Imaginez l’impact que ce qui suit a dû avoir sur Son auditoire :

  • Aimez vos ennemis (Matthieu 5:44).
  • Présente-lui aussi l’autre [joue] (verset 39).
  • Ne jugez point (Matthieu 7:1).
  • Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur (Matthieu 5:28).

Jésus développa la lettre de la loi pour montrer la profondeur spirituelle et l’intention des commandements de Dieu. Le dernier point, ci-dessus, développe le Septième Commandement qui proscrit l’adultère, et une déclaration lui fait suite, semblant  encourager la mutilation :

« Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi ; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi ; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne » (versets 29-30).

Ceux qui L’écoutaient ont dû être stupéfaits et horrifiés.

Ce qu’Il ne voulait pas dire

Jésus voulait-Il que vous vous arrachiez un œil ? Nullement. Comment le savons-nous ? Premièrement, Il débuta Sa déclaration par « si ». Votre œil ou votre main vous incitent-ils à pécher ? Aucunement. Tout péché prend naissance dans notre tête et dans notre cœur. Vous débarrasser d’un œil ou d’une main ne vous empêcherait pas d’avoir de mauvaises pensées.

« On peut s’arracher les yeux sans pour autant assouvir la convoitise qu’ils provoquent », peut-on lire dans le commentaire biblique de Jamieson, Fausset et Brown.

La Bible ne contient aucun exemple de chrétiens se coupant la main ou s’arrachant les yeux. Prenons deux exemples de péchés sexuels dans les Écritures :

David fut affligé de convoitise et cela le poussa à commettre l’adultère avec Bath-Schéba, mais il n’accusa pas ses mains ou ses yeux de l’avoir fait. Il s’en repentit, et demanda à Dieu de purifier son cœur (Psaumes 51:7-10).

Quand l’apôtre Paul réprimanda le fornicateur (et l’Église) de Corinthe, il ne demanda pas à l’individu en question de s’arracher un œil. Il ordonna l’Église d’expulser ledit individu jusqu’à ce qu’il ait changé dans son cœur (1 Corinthiens 5:1-5, 11 ; 2 Corinthiens 2:6-11).

Ce dont nous devons en fait nous débarrasser

Dieu veut que nous nous repentions – que nos pensées et nos actions changent, et non que nous fassions pénitence ou que nous nous flagellions.

Il veut que nous éprouvions le repentir sincère décrit dans 2 Corinthiens 7:10-11 : « La tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort. Et voici, cette même tristesse selon Dieu, quel empressement n’a-t-elle pas produit en vous ! Quelle justification, quelle indignation, quelle crainte, quel désir ardent, quel zèle, quelle punition ! Vous avez montré à tous égards que vous étiez purs dans cette affaire. »

On peut également lire dans le commentaire biblique de Jamieson, Fausset et Brown que « Notre Seigneur veut dire que nous devons nous attaquer à la racine de dispositions si profanes, ainsi qu’éliminer les occasions qui ont tendance à les provoquer ».

La Bible nous dit également de « nous dépouiller du vieil homme » et de remplacer la vieille nature humaine par une nouvelle nature – « l’homme nouveau ».

« Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, par rapport à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité » (Éphésiens 4:20-24).

Grâce au repentir, au baptême et au don divin du Saint-Esprit (Actes 2:38), nous pouvons débuter une nouvelle vie, sans plus être esclaves du péché.

« Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ. Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises » (Romains 6:11-12).

S’appliquer à éliminer le péché

La déclaration choquante de Jésus avait pour objet d’attirer notre attention ; de nous montrer l’horreur du péché. Ce dernier provoque la mort – la mort éternelle. Pour que nous puissions vivre, Christ a donné Sa propre vie. Il hait le péché et nous aime à ce point.

L’idée de nous arracher les yeux et de nous couper les mains devrait illustrer graphiquement pour nous le besoin urgent de nous «  attaquer vivement au péché » (Zondervan NIV Bible Commentary).

Tournons-nous vers Dieu pour mettre à mort le «  vieil homme » – contrôler nos mains et détourner nos yeux du péché. Débarrassons-nous des habitudes, des spectacles, des relations, des addictions… de tout ce qui contribue à nous faire pécher.