Les deux témoins d’Apocalypse 11

Qui sont ces représentants de Dieu du temps de la fin annoncé dans l’Apocalypse ? Que vont-ils faire ? Pourquoi seront-ils deux ? Pourquoi le monde se réjouira-t-il quand ils mourront ?

Le prophète Zacharie eut une vision dans laquelle se dressaient deux oliviers. Dieu précisa : « Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre » (Zacharie 4:14). L’apôtre Jean a précisé – dans le 11e chapitre de l’Apocalypse – qu’il s’agit des deux témoins devant apparaître au temps de la fin.

Dans l’Apocalypse, Dieu dit : « Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours » (Apocalypse 11:3). Les spéculations vont bon train lorsqu’il s’agit d’identifier ces deux représentants de Dieu dont le ministère durera trois ans et demi. Consultons la Bible – la seule source d’informations digne de confiance en ce domaine – afin de savoir ce qu’elle dit sur ces deux individus uniques.

Le lien entre les deux oliviers de Zacharie, les deux chandeliers et les deux oints

Il est précisé, dans l’Apocalypse, à propos des deux témoins : « Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre » (verset 4). Cette déclaration semble détailler une prophétie que Dieu donna à Zacharie pour montrer que Dieu agit par la puissance de son Esprit (Zacharie 4:2-10).

L’huile d’olive – dans la Bible – symbolise souvent le Saint-Esprit, et Dieu encouragea Zorobabel (celui qui supervisa la reconstruction du temple, à Jérusalem) à se souvenir que ce qui allait être accompli au niveau spirituel allait l’être par la puissance de l’Esprit du Tout-Puissant et non par ses efforts humains (verset 6).

Après avoir expliqué ce principe clé sur la manière dont l’œuvre divine s’accomplit, Dieu revint à la vision des deux oliviers que Zacharie avait vus et il précisa : « Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre » (Zacharie 4:14 ; c’est nous qui soulignons tout du long).  

Dans Apocalypse 11, Dieu révèle que ces deux prophètes – qui seront remplis du Saint-Esprit pour pouvoir accomplir la tâche qu’il leur aura confiée – apparaîtront peu avant le retour de Christ et accompliront leur ministère comme des lumières dans le monde. De même que l’Éternel accomplit sa volonté par la puissance de son Esprit – du temps de Zorobabel – il fera de même grâce à ses deux témoins, au temps de la fin.

Pourquoi deux témoins ?

La Bible révèle que Dieu se sert souvent de tandems. Quand Zacharie écrivit cette prophétie, Zorobabel était gouverneur, et un individu nommé Josué servait comme souverain sacrificateur (Zacharie 3:1). Antérieurement, Dieu s’était aussi servi de deux individus : de Moïse pour conduire les Israélites, et de son frère Aaron comme souverain sacrificateur. Dans le Nouveau Testament, on voit que Christ envoya ses disciples « deux à deux » (Marc 6:7). Et bien qu’ils aient parfois été accompagnés d’autres personnes, Paul et Barnabas agissaient eux aussi de concert pour prêcher l’Évangile aux païens.

Quand deux personnes travaillent ensemble, elles peuvent souvent accomplir davantage que quand elles sont seules. Reconnaissant ce principe, Salomon a écrit que « deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon ; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever ! » (Ecclésiaste 4:10-11).

Le fait que Dieu requiert deux témoins tient à ce qu’il importe d’avoir au moins deux personnes pour témoigner dans le domaine juridique. Il est écrit : « Un seul témoin ne suffira pas contre un homme pour constater un crime ou un péché, quel qu’il soit ; un fait ne pourra s’établir que sur la déposition de deux ou de trois témoins » (Deutéronome 19:15 ; lire également Deutéronome 17:6). En ayant deux témoins, Dieu pratiquera ses propres principes, avertissant le monde – par ses deux témoins – de se repentir de ses péchés avant de le punir si les gens ne tiennent pas compte des mises en garde.

La tâche des deux témoins

L’Apocalypse nous fournit quelques indices sur la tâche des deux témoins : « Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis ; et si quelqu’un veut leur faire du mal, il faut qu’il soit tué de cette manière. Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie ; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaies, chaque fois qu’ils le voudront » (Apocalypse 11:5-6).

Alors que ces représentants de Dieu avertissent le monde que tous les êtres humains doivent se repentir de leurs péchés, ils pourront, par la puissance du Saint-Esprit, accomplir des miracles rappelant ceux d’autres prophètes de l’Éternel. Comme Élie, ils auront le pouvoir d’empêcher qu’il ne pleuve (1 Rois 17:1) et de tuer quiconque essaie de leur faire du mal (2 Rois 1:9-12). Comme Moïse, ils auront le pouvoir de changer l’eau en sang (Exode 7:17) et de frapper la terre de diverses plaies (Exode 7:14 à 12:30).

Faire souffrir les gens ne sera cependant pas le but de leur mission. Comme Élie, leur objectif sera d’encourager les gens à se tourner vers Dieu (1 Rois 18:37).

Élie servit l’Éternel à une époque où l’ancien Israël s’était extrêmement corrompu sous le règne du roi Achab et de sa femme idolâtre Jézabel. Les prophéties bibliques indiquent que la terre entière deviendra extrêmement corrompue avant le retour de Christ (2 Timothée 3:13) et c’est dans ce cadre que les deux témoins accompliront leur ministère.

Des types bibliques des deux témoins

Au fil des années, de nombreuses explications ont été avancées à propos des deux témoins d’Apocalypse 11. D’anciens prophètes sont souvent évoqués comme types bibliques de ce que vont faire ces deux serviteurs du Tout-Puissant. D’après l’Expositor’s Bible Commentary, « les identifications vont de deux personnages historiques ressuscités, à deux groupes, à deux principes, comme la loi et les prophètes. Tertullien (en 220) les a identifiés comme Énoch et Élie » (commentaire sur Apocalypse 11:3).

Si, comme nous l’avons vu plus haut, les pouvoirs qu’avait Élie – de retenir la pluie et de tuer ceux qui lui voulait du mal – était des avant-coureurs des pouvoirs que détiendront les deux témoins, notons une autre référence à propos d’Élie.

Luc, à propos du ministère de Jean-Baptiste, a écrit : « Il ramènera plusieurs des fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu ; il marchera devant Dieu avec l’esprit et la puissance d’Elie, pour ramener les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé » (Luc 1:16-17). Ce passage indique que Dieu peut envoyer d’autres représentants – comme Jean-Baptiste – chargés d’une mission similaire à celle d’Élie dotés des mêmes pouvoirs que ce prophète.

Bien que Jean-Baptiste ait accompli la prophétie contenue dans Luc 1 – indiquant qu’il allait accomplir une œuvre analogue à celle d’Élie (Matthieu 17 :11-13) – le prophète Malachie a annoncé un autre accomplissement d’une œuvre analogue à celle d’Élie, à la fin de l’ère présente.

« Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit » (Malachie 4:5-6).

Les prophéties bibliques ont parfois plusieurs accomplissements, et celle-ci, sur l’œuvre d’Élie, semble appartenir à cette catégorie. Il est clair que Jean-Baptiste était un type d’Élie, et le passage de Malachie 4 indique qu’un autre « Élie » doit apparaître à la fin de l’ère présente.

Pour ce qui est de l’identité de l’Élie du temps de la fin, la Bible indique qu’un message analogue à celui prêché par Élie – de se repentir de ses péchés et d’obéir à Dieu – doit être prêché par l’Église de Dieu (Matthieu 24:14 ; 28:19-20) et par les deux témoins quand ils vont remplir leur ministère, investis de pouvoirs analogues à ceux d’Élie (Apocalypse 11:5-6).

Qui sont les deux témoins ?

L’explication qui semble le mieux correspondre à ce qu’indiquent les Écritures est qu’il s’agit des deux êtres humains devant prophétiser  dans l’esprit et la puissance d’Élie durant la Grande détresse et le jour de l’Éternel. Ils vont avertir le monde qu’il doit se repentir de transgresser les lois de Dieu et ils vont provoquer divers fléaux comme châtiments pour sa désobéissance durant les trois ans et demi que durera leur prédication.

La bête et le faux prophète – contrefaçons des deux témoins

Dans l’Apocalypse, Dieu prophétise l’apparition de deux individus appelés respectivement « la bête » et « le faux prophète » et qui s’opposeront à l’œuvre des deux témoins. La bête sera le dirigeant civil qu’accepteront tous les peuples de la terre à l’exception des fidèles de l’Éternel (Apocalypse 13:8). Le faux prophète sera le chef du système religieux qui soutiendra la bête.

L’un des outils permettant de comprendre les prophéties bibliques est le principe qu’elles comportent un type (ou prototype), et un antitype (ou figure). Le récit qui se trouve dans Exode 7:10-12 fournit un avant-goût de ce qui se produira lors du ministère des deux témoins.

Le récit d’Exode 7 débute par la première de plusieurs confrontations entre Moïse et Pharaon. Moïse ordonne à Aaron de jeter son bâton, qui devient un serpent. Les magiciens (identifiés par Paul comme étant Jannès et Jambrès, dans 2 Timothée 3:8) font de même avec leurs bâtons (Exode 7:11-12). Plus tard, Dieu se sert de Moïse pour changer l’eau du Nil en sang, et les magiciens accomplissent le même prodige (verset 22). Ces miracles sont accomplis en présence de Pharaon.

Lors de la grande détresse (ou tribulation), le faux prophète accomplira aussi des miracles : « L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers » (2 Thessaloniciens 2:9). À propos du même individu, l’Apocalypse révèle : « Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et qui parlait comme un dragon […] Elle opérait de grands prodiges, jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes [un miracle comme celui d’Élie]. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête » (Apocalypse 13:11, 13-14).

Satan va se servir de la bête et du faux prophète comme contrefacteurs des deux témoins. De ce fait, il va continuer de séduire le monde entier « avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers » (2 Thessaloniciens 2:9) et un christianisme de contrefaçon (Matthieu 24:24 ; Apocalypse 12:9). Dieu ne veut pas que ses fidèles soient séduits par ces contrefacteurs, mais la plupart des gens le seront.

Le monde se réjouira de la mort des deux témoins

Quand les deux témoins auront achevé leur ministère de trois ans et demi proclamer l’Évangile au monde entier, leur protection divine leur sera ôtée et ils seront tués :

« Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera. Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qu’on nomme symboliquement Sodome et Egypte, là même où leur Seigneur a été crucifié.

« Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. Et à cause d’eux, les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre » (Apocalypse 11:7-10).

Pourquoi le monde se réjouira-t-il de ce qu’ils sont morts ? La plupart des gens, sur la terre, n’aimeront pas s’entendre dire qu’ils doivent se repentir. Les gens n’aiment pas qu’on leur dise que ce qu’ils font est mal, qu’ils pèchent et doivent changer. Ils seront en colère à cause des fléaux qui s’abattent sur eux du fait de leur refus de se repentir de leurs péchés, et ils blâmeront les deux témoins pour les tourments qu’ils seront si nombreux à subir.

La résurrection des deux témoins

Les réjouissances accompagnant leur mort seront de courte durée. Au bout de trois jours et demi, Dieu les ressuscitera et leurs ennemis les verront s’élever dans les airs : « Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient. Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici ! Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; et leurs ennemis les virent » (Apocalypse 11:11-12).

Pour ce qui est de leur ascension au ciel, cet évènement unique aura lieu à la fin de l’ère présente, juste avant que Jésus revienne sur terre pour y régner (lire à ce sujet notre article Le sens de la prophétie du mont des Oliviers). La Bible n’enseigne pas que les justes montent au ciel, une fois morts (lire à ce sujet notre article Quatre clés pour comprendre l’au-delà).

L’objet d’Apocalypse 11

La leçon principale que nous apprenons des deux témoins est que Dieu va envoyer ces deux représentants uniques pour avertir le monde qu’il doit se repentir, abandonner ses voies pécheresses et se tourner vers Dieu.

Nous apprenons aussi que nous devons nous méfier des faux prophètes devant apparaître et nous assurer que nous ne nous laissons pas séduire. Il est infiniment préférable d’écouter Dieu à présent que nous savons ce qu’il attend de nous.

Si vous souhaitez sincèrement vous rapprocher de Dieu, nous vous proposons notre brochure gratuite Transformez votre vie. Nous nous faisons également un plaisir de répondre aux questions de nos lecteurs et apprécions leurs suggestions. Un formulaire à cet effet est joint, ci-dessous.

Poursuivez votre lecture

×

Discern is published every two months and is available in digital and print versions. Choose your preferred format to start your subscription.

Print subscriptions available in U.S., Canada and Europe

Ask a Question