5 raisons pour lesquelles vous devriez célébrer la Pentecôte

La Pentecôte est une fête chrétienne qui est célébrée au printemps, chaque année. Elle revêt une signification profonde et est loin d’être sur année.

Sept semaines après l’anniversaire de la crucifixion de Jésus, une autre fête biblique importante est célébrée dans le calendrier des chrétiens qui s’efforcent de pratiquer le christianisme pur du premier siècle. Cette fête est un jour saint de Dieu souvent appelé la fête des semaines dans l’Ancien Testament et la Pentecôte dans le Nouveau Testament.

La Pentecôte, en 2022

Cette année, la Pentecôte a lieu le dimanche 5 juin. Célébrez-vous cette fête spéciale comme le faisaient les premiers chrétiens ? Il y a cinq raisons pour lesquelles vous le devriez.

1. La Pentecôte nous rappelle comment a été fondée l’Église chrétienne

Dans les années précédant la première Pentecôte, après la mort et la résurrection de Jésus, les disciples de Christ ressemblaient à une autre secte du judaïsme. La religion juive comprenait déjà les deux sectes majeures qu’étaient les pharisiens et les saducéens, et plusieurs petits groupes ayant chacun leurs propres croyances.

Les premiers chrétiens respectaient le sabbat, le samedi ; observaient les jours saints que Dieu avait institués dans l’Ancien Testament ; ne mangeaient pas de porc (cochon) et se réunissaient dans les synagogues avec les Juifs. Par conséquent, pour le monde, les chrétiens étaient une autre branche du judaïsme. Ce qui les distinguait, c’était surtout qu’ils croyaient que Jésus était le Fils de Dieu, le Messie promis. Les Juifs, pour leur part, se disputaient entre eux sur beaucoup de points de  vue religieux. De ce fait, pour les non juifs, les disputes relatives à l’identité de Jésus étaient futiles.

La Pentecôte, en l’an 31, amorça un processus qui allait finalement changer l’idée que les gens se font du christianisme. Cette journée mémorable marqua la création de l’Église chrétienne du Nouveau Testament. Bien que les croyants continuèrent de s’assembler avec les Juifs dans des synagogues pendant encore quelques années, à partir de ce jour-là, l’Église de Dieu allait avoir son identité propre. La promesse que Jésus avait faite de fonder son Église fut tenue grâce à la participation miraculeuse du Saint-Esprit, la puissance même de Dieu. (Nous vous proposons à cet effet notre article La raison d’être de l’Église).

2. Célébrer la Pentecôte nous rappelle que le Saint-Esprit est maintenant disponible

Quelques jours avant la célébration de la Pentecôte de l’an 31, le Christ ressuscité apparut à ses disciples et leur dit : « J’enverrai sur vous ce que mon Père a promis » (Luc 24:49). Pour recevoir ce que Jésus avait « promis », ils devaient attendre à Jérusalem d’être « revêtus de la puissance d’en haut » (même verset). Clarifiant pour eux ce que représentait ce que son Père avait promis, Jésus précisa : « Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit » (Actes 1:4-5).

Bien que Dieu ait accordé son Saint-Esprit à de rares individus, dans l’Ancien Testament (Néhémie 9:30 ; Psaume 51:11 ; 1 Pierre 1:10-11), cette puissance n’était pas couramment disponible pour tous ceux qui servaient Dieu. Par la bouche du prophète Joël, Dieu avait annoncé : « Il arrivera, après ces choses, que je répandrai mon Esprit sur toute chair » (Joël 2:28 ; version Ostervald). Cette prophétie a commencé à être accomplie lors de la Pentecôte, en l’an 31.

Les disciples de Jésus qui étaient assemblés à Jérusalem pour observer ce jour saint annuel entendirent soudain un bruit semblable à un vent impétueux, virent des langues identiques à des flammes se poser sur la tête de chacun d’eux, et furent remplis du Saint-Esprit. Par la puissance du Saint-Esprit, ils se mirent ensuite à parler en d’autres langues. Expliquant ce que signifiaient ces manifestations miraculeuses, Dieu inspira Pierre à préciser qu’elles représentaient le début de l’accomplissement de la prophétie de Joël sur ceux qui recevraient le Saint-Esprit (Actes 2:14-21).

3. Célébrer la Pentecôte nous rappelle que nous devons permettre au Saint-Esprit d’agir dans nos vies

La puissance miraculeuse du Saint-Esprit fut clairement déployée le jour de la Pentecôte, en l’an 31. Sa manifestation visible sur les croyants et leur aptitude à soudain parler d’autres langues stupéfia les personnes présentes. En plus de ces preuves externes de la présence de l’Esprit de Dieu, ce qui était tout aussi stupéfiant, c’était le changement que cette puissance divine eut sur les disciples de Jésus. Pierre, l’un des disciples choisis par Jésus, avait – quelques semaines auparavant – renié son maître par trois fois bien que le connaissant très bien (Matthieu 26:69-75). Or, lors de la Pentecôte, rempli du Saint-Esprit, Pierre « debout avec les onze apôtres, s’exprima d’une voix forte en ces termes : Hommes de Judée et vous tous qui séjournez à Jérusalem, comprenez ce qui se passe et prêtez l’oreille à mes paroles! » (Actes 2:14 ; version Segond 21).

Dans son sermon, Pierre cita la prophétie de Joël sur la communication du Saint-Esprit, puis traita de plusieurs questions que bien des gens se posaient. Pourquoi certaines personnes présentes – apparemment, seulement les disciples de Jésus – reçurent-elles le Saint-Esprit, et pas d’autres ? Et comment celles qui n’avaient pas reçu le Saint-Esprit pouvaient-elles elles aussi recevoir cette puissance surnaturelle ? Pierre expliqua à la foule, à majorité juive, que Jésus était le Fils de Dieu : « Que toute la communauté d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Jésus que vous avez crucifié » (verset 36).

Pris de remords pour leurs péchés – dont leur échec à reconnaître en Jésus le Messie et leur Seigneur – ils voulurent savoir ce qu’ils devaient faire. « Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour la rémission de ses péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit […] Ceux donc qui reçurent de bon cœur sa parole, furent baptisés ; et ce jour-là environ trois mille âmes furent ajoutées aux disciples » (versets 38, 41 ; version Ostervald).

Ce conseil sonne toujours juste. Vous aussi pouvez recevoir le Saint-Esprit afin d’avoir la force de servir Dieu ; vous devez vous aussi vous repentir de vos péchés et vous faire baptiser. Cet Esprit peut produire des fruits spirituels dans votre vie (Galates 5:22-23), vous identifier comme appartenant à Dieu (Romains 8:9) et vous assurer que vous serez transformé en esprit au retour de Christ (Romains 8:11 ; 2 Corinthiens 1:22 ; Éphésiens 1:13 ; 4:30). Si vous avez déjà l’Esprit de Dieu, célébrer la Pentecôte vous rappelle que vous devez permettre à ce don étonnant d’agir dans votre vie. (Pour en savoir plus sur ce que Dieu attend de vous, nous vous proposons notre article Le sermon qui lança l’Église).

4. Célébrer la Pentecôte avec d’autres nous rappelle que Dieu peut accomplir des prodiges par son Église

Les démonstrations de la puissance de l’Esprit de Dieu n’étaient pas limitées à la Pentecôte. Peu après, un homme boiteux de naissance fut miraculeusement guéri par Pierre et Jean (Actes 3:1-10).  Amené aux responsables religieux juifs pour expliquer ce miracle et son enseignement sur Jésus, « Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit : Chefs du peuple, et anciens d’Israël, puisque nous sommes interrogés aujourd’hui sur un bienfait accordé à un homme malade, afin que nous disions comment il a été guéri, sachez-le tous, et que tout le peuple d’Israël le sache ! C’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous » (Actes 4:8-10).

Pierre qui, seulement quelques semaines plus tôt, avait craint d’avouer aux autorités juives qu’il connaissait Jésus, réfutait maintenant puissamment leurs tentatives visant à oblitérer le christianisme. Au lieu de se plier à l’ordre des dirigeants religieux de cesser de parler de Jésus, les disciples se réunirent et prièrent Dieu de les aider à « annoncer [la] parole avec une pleine assurance » (verset 29). Et « quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla ; ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance » (verset 31).

Grâce à la puissance du Saint-Esprit, les représentants de Dieu proclamèrent puissamment l’Évangile du Royaume. En dépit de l’opposition qu’elle rencontrait, l’Église se développa dans tout l’empire romain. L’Église de Dieu, Association Mondiale – emboitant le pas à l’Église fondée lors de la Pentecôte en 31 – proclame le même Évangile du Royaume de Dieu que celui de Jésus et de ses disciples. Si vous voulez savoir comment cette Église fonctionne et comment participer à sa mission de proclamation du message original de Jésus au monde, nous vous proposons notre article Qui sommes-nous ?

5. Dieu nous ordonne d’observer ce jour saint

Si vous n’êtes pas convaincu qu’il faille observer la Pentecôte, voici l’argument massue. Dieu vous ordonne de l’observer. Dans Lévitique 23, il est écrit que les fêtes de l’Éternel (celles de Dieu) sont « de saintes convocations », des rassemblements sacrés. En parlant de la fête des semaines (la Pentecôte, dans le Nouveau Testament) Dieu dit que c’est « une sainte convocation » (verset 21). L’Église de Dieu, Association Mondiale, tient des assemblées ce jour-là, dans ses congrégations de par le monde. Cliquez sur EDDAM.org/congregations pour savoir quelle est la plus proche de votre domicile et pour contacter son pasteur pour les horaires et les adresses.