À la recherche de Dieu (2e partie)

Dans le précédent article, nous nous sommes penchés sur la question « Pouvons-nous trouver Dieu s’Il Se cache ? ». À présent, parlons de l’inverse. Dieu peut-Il nous trouver ?

Plaçant une Bible sous le nez de son frère, Robert lui lança le défi suivant : « Montre-moi où il est écrit que nous devons adorer Dieu le samedi au lieu du dimanche ! »

La discussion, lors de la réunion familiale, commençait à s’envenimer. Robert, outré de ce que l’un des leurs avait abandonné la religion familiale, s’était penché sur la doctrine du sabbat au lieu du dimanche, ayant bien l’intention de lui prouver qu’il avait tort et de le ramener à la foi familiale.

« Volontiers ! lui répondit calmement son frère. Mais permets-moi d’abord de te poser cette question : « Si je te prouve, d’après la Bible, que le septième jour est le jour que Dieu a sanctifié, es-tu disposé à te mettre à observer le samedi au lieu du dimanche ? »

Entouré d’une douzaine de témoins, Robert le fixa durement des yeux un court instant, et balbutia, irrité, « Laisse tomber ! Il n’y a pas moyen de discuter avec toi ! » Et, claquant les talons, il s’en alla.

Autrement, dit, il partit se cacher. Il refusa de découvrir la vérité, dans la Bible, et refusa d’accepter ce que Dieu dit.

Dans la première partie de cette série de deux articles, nous avons vu qu’effectivement, Dieu Se cache des humains, mais pour une bonne raison. Ses enfants, à commencer par Adam et Ève, n’ont cessé de s’éloigner de Lui !

Cela nous amène à la deuxième question critique pour quiconque prétend rechercher Dieu.

2e question : Dieu peut-Il vous trouver si vous vous cachez ?

La situation décrite plus haut est authentique. Il s’agit de quelqu’un se cachant pour ne pas voir la vérité qui aurait pu lui être révélée. Il nous arrive souvent, au travail, et parfois par orgueil, de craindre de nous entendre dire que nous avons tort.

Peut-être cet individu craignait-il inconsciemment de devoir changer, du fait de ce que la vérité exigerait de lui.

Le jeune homme qui demanda un jour à Jésus ce qu’il devait faire pour hériter la vie éternelle succomba à cette crainte, quand Jésus lui dévoila une faiblesse spirituelle qu’il allait devoir éliminer. « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste ; car il avait de grands biens » (Matthieu 19:21-22).

Lui aussi se cachait, ne souhaitant pas « voir » Dieu.

Adam et Ève se cachèrent, offrant l’excuse bancale – une fois découverts – qu’ils s’étaient cachés, craignant Dieu parce qu’ils étaient nus.

Dans Ésaïe 53, prophétie sur le Premier Avènement de Christ, on peut lire : « Semblable à celui dont on détourne le visage, nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas » (verset 3).

Quand Christ parut, Il dit à un groupe des individus les plus religieux de l’époque : « Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle, ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! » (Jean 5:39-40).

Autrement dit, même quand nous autres humains disons que nous souhaitons connaître Dieu, nous trouvons aisément moyen de nous écarter de Lui, de Sa vérité, de Son autorité dans nos vies. Nous nous cachons. Nous n’aimons pas le reconnaître, mais c’est un trait courant de la nature humaine !

« Où es-Tu, Dieu ? » est une bonne question à poser. Mais soyons logiques ; Dieu Se demande souvent, Lui aussi, à propos de nous, « Où es-tu ? »

Il y a trois éléments-clés que Dieu recherche, afin de savoir si nous souhaitons réellement Le trouver.

  • Nous nous cachons quand nous ne cherchons pas Dieu de tout notre cœur, en étant profondément humbles.

Dieu nous dit : « Voici à qui je regarde : à celui qui est humble, qui a l’esprit abattu, et qui tremble à ma parole » (Ésaïe 66:2 ; version Ostervald). Dieu a vu beaucoup d’orgueil et d’obstination chez les êtres humains, et rarement de l’humilité et de la soumission envers Lui et Sa parole.

Nous pouvons, à ce propos, apprendre une grande leçon dans l’histoire de la captivité de Juda. Pendant des siècles, ses citoyens avaient joué avec leurs rapports avec Dieu, ne cessant de L’implorer quand ils étaient en difficulté, promettant de Le suivre, mais retombant ensuite dans les mêmes péchés. Pour finir, à leur stupéfaction, Dieu joua le même jeu qu’eux, permettant à Babylone de détruire Jérusalem et de les emmener en captivité.

Dans Sa miséricorde, Il envoya ensuite Jérémie, porteur d’un message d’après lequel leur affliction cesserait au bout de 70 ans. Mais notez Son avertissement : « Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

Plusieurs siècles plus tôt, David avait expliqué le même principe à son fils Salomon. Il lui avait dit : « Connais le Dieu de ton père, et sers-le d’un cœur dévoué et d’une âme bien disposée, car l’Éternel sonde tous les cœurs et pénètre tous les desseins et toutes les pensées » (1 Chroniques 28:9). Instruction que l’Éternel réitéra par la bouche de Jérémie : « Moi, l’Éternel, j’éprouve le cœur, je sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses œuvres » (Jérémie 17:10).

Pour revenir au conseil de David à Salomon, David ajouta : « Si tu le cherches, il se laissera trouver par toi ; mais si tu l’abandonnes, il te rejettera pour toujours ».

C’est clair. Si vous cherchez Dieu de tout votre cœur, avec une attitude très humble, et craignez Sa parole, vous Le trouverez.

  •       Nous nous cachons quand nous modifions ou interprétons mal ce que Dieu nous dit, afin d’assouvir nos propres désirs.

La Bible et l’histoire indiquent que c’est ce que les gens ont toujours fait. Jésus confronta un jour les pharisiens, citant un passage du prophète Ésaïe : « Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu’il est écrit : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils m’honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes » (Marc 7:6-7).

Et Jésus d’ajouter : « Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes […] Vous rejetez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition […] annulant ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie » (versets 8-9, 13).

Près de 2 000 ans plus tard, de nombreuses traditions humaines saturent plus que jamais les religions dites « chrétiennes ».

Si vous êtes disposé à reconnaître et à rejeter « la tradition des hommes » et à vivre conformément à la parole pure de Dieu, vous pouvez trouver le Tout-Puissant.

  •       Nous nous cachons quand nous ne sommes pas disposés à faire ce que Dieu nous dit.

Jésus, quand Il fut tenté par Satan, répliqua : « L’homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole de Dieu » (Luc 4:4, version Ostervald).

Chercher Dieu, c’est aussi s’examiner. Il est écrit : « Recherchons nos voies et sondons-les, et retournons à l’Éternel » (Lamentations 3:40). Dieu Se révélant dans Sa Parole (la Bible), l’important est de savoir si nous sommes disposés à « retourner à l’Éternel » et à vivre « de toute parole de Dieu ».

C’est à ce stade que bien des gens échouent dans leur recherche de Dieu ; ils insistent à ce que ce soit selon leurs termes.

Rappelez-vous la déclaration de Jésus selon laquelle  Il était la lumière des hommes : « les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière ». Néanmoins, Il nous a donné une promesse merveilleuse, accompagnée d’un test : « Celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu » (Jean 3:19-21).

Dieu veut que nous Le trouvions, que nous venions à la Lumière ! En fait, Sa bonté nous pousse à nous repentir (Romains 2:4). Mais le test auquel nous sommes soumis consiste à savoir si nous allons agir – ou non – selon la vérité. Sommes-nous disposés à nous conformer à la vérité qu’Il nous révèle ? À Le suivre et à Lui obéir, même si cela signifie modifier notre mode de vie de fond en comble ? Notre comportement, selon Lui, va L’éclairer en ce domaine !

Venir à la lumière est en fait un processus de toute une vie. Consistant à apprendre de plus en plus comment Dieu pense et agit. Son Saint-Esprit – qui agit sur ceux qui répondent à Son appel et réside dans ceux qui se sont repentis de leurs péchés et se sont faits baptiser « sonde tout, même les profondeurs de Dieu » (1 Corinthiens 2:10). Néanmoins, Dieu ne communique Son Saint-Esprit qu’« à ceux qui Lui obéissent » (Actes 5:32).

Si vous montrez à Dieu que vous pratiquez effectivement la vérité – agissez en fonction de ce qu’Il vous fait comprendre dans Sa parole – vous Le trouverez.

Où êtes-vous ?

L’humanité s’apercevra un jour que Dieu a toujours été là, mais qu’elle ne pouvait pas Le trouver parce qu’elle refusait de Le voir. La Bible nous fournit les clés essentielles pour vraiment rechercher Dieu :

« Mon fils, si tu reçois mes paroles, et si tu gardes avec toi mes préceptes, si tu rends ton oreille attentive à la sagesse, et si tu inclines ton cœur à l’intelligence ; oui, si tu appelles la sagesse, et si tu élèves ta voix vers l’intelligence, si tu la cherches comme l’argent, si tu la poursuis comme un trésor, alors tu comprendras la crainte de l’Éternel, et tu trouveras la connaissance de Dieu » (Proverbes 2:1-5).

À la découverte de Dieu

Qu’est devenu l’homme, en Inde, dont nous parlions dans notre précédente édition, et qui avait interrogé son moteur de recherche, sur Internet, en posant la question « Dieu, où es-Tu ? »

Il a préparé son cœur en fonction de ces critères !  Il a sincèrement, de tout son cœur et humblement étudié la Bible, rejetant les raisonnements et les traditions humaines, acceptant seulement ce qu’il a découvert dans celle-ci ; mais surtout, il était disposé à changer sa manière de vivre afin de vivre conformément à la vérité que Dieu Lui a révélée.

Il n’est pas de quête plus noble, pour chacun de nous, que celle de trouver la réponse à la question « Dieu, où es-Tu ? ».  Et il n’est pas de plus grand test, pour chacun de nous que celui que Dieu nous donne quand Il nous dit : « Je suis là, dans la Bible, mais toi, où es-tu ? »

Passez à l’étape suivante en prenant notre parcours guidé « Connaître Dieu ».